Du nouveau sous le soleil piraillon !

Le 28/02/22 le tribunal administratif de Lyon a jugé illégal l’arrêté d’exploitation de janvier 2020 autorisant l’extension de l’exploitation (qui d’après le carrier était indispensable à la poursuite de son activité).

Il y est écrit :

  • L’impossibilité de détruire des espèces menacées.
  • Le réseau routier est inadapté et inadaptable aux poids lourds.
  • Cette carrière n’est pas d’intérêts générale.
  • Sa roche n’a pas de qualité exceptionnelle.
  • Elle ne génère pas suffisamment d’emplois face aux nuisances qu’elle engendre.

Mais le 21 mars 2022 voilà un nouveau rebondissement
signé Catherine Seguin préfète de la loire.

Nouvel arrêté de mise en demeure de la préfecture de la Loire ; comprenant une autorisation d’exploitation pour un an avec des restrictions sur le tonnage (de 160000 tonnes à 100000/an) et de 240 passages de camions à 50 dans le village de St-Julien M-M. Et l’obligation pour le carrier à régulariser sa situation.

Nous savions que le groupe Delmonico-Dorel était capable de faire jouer ses relations et soutiens politiques pour tenter de passer au-dessus de la décision du tribunal administratif, et il est absolument désolant de voir celui-ci instrumentaliser ses salariés en leur faisant du chantage à l’emploi, cette récupération est scandaleuse et indigne d’un employeur. Mais nous ne sommes pas étonné.e.s de ces manipulations, nous sommes surtout sidéré.e.s que la préfecture tout en mimant de ménager le tribunal, soutienne et encourage ce petit arrangement contre une décision de justice !
Nous déplorons également l’attitude de certains soutiens du carrier qui alimentent un climat de tension au sein du village cherchant à diviser celui-ci, sans compter les pressions exercées par de petits politiciens, mammifères bipèdes aux dents longues.
Tout cela ne permet aucune issue d’apaisement, ce n’est qu’une énième stratégie afin de donner la priorité au pouvoir et au plus fortunés. Nous comprenons que aucune solution acceptable n’a été envisagée.
La préfecture remet même sur le tapis cette histoire de déviation ! Comme si le paysage n’était pas assez ravagé !
La place du vivant n’est pas anecdotique, une décision de justice n’a pas à être contesté afin de satisfaire un privé et chaque habitant.e.s est légitimes à nous rejoindre afin de préserver l’avenir de notre environnement et de notre village.
Nous ne sommes plus au moyen-âge, l’écologie est l’affaire de toustes !
Dans cette lutte, il y a notre courage à défendre gratuitement, à la seule force de nos convictions, le respect de la faune et de la flore, l’avenir d’un territoire, et notre espoir de léguer aux générations futures autre chose qu’un tas de gravats.

On ne lâche rien ! Nous sommes nombeu.x.ses, déterminé.e.s, patient.e.s et accueillons sans discriminations tous et toutes qui souhaitent s’engager à nos côtés.

Publié dans General | Commentaires fermés sur Du nouveau sous le soleil piraillon !

MARS 2022 VICTOIRE !!! FIN DE CARRIERE !

Le calme, une faune préservée, une circulation apaisée,
il est bon de vivre à St-Julien-Molin-Molette !!!

Fini les camions, la poussière, les détonations, le carnage écologique, la peur des accidents !!!
Après une étude structurée et approfondie du dossier le tribunal administratif vient de rendre son jugement.

LA JUSTICE NOUS DONNE RAISON !

L’ARRETE DU 2 JANVIER 2020 AUTORISANT L’EXTENSION D’EXPLOITATION DE LA CARRIERE DES GOTTES EST JUGE ILLEGAL DONC ANNULE !!!
Les juges ont suivi les conclusions de la rapporteure publique et déclarent l’illégalité de ce projet.

  • Concernant la circulation des camions, le tribunal a soutenu que le réseau routier est inadapté et inadaptable au trafic des poids lourds et a souligné sa dangerosité et ses nuisances.
  • Pour ce qui est de l’autorisation de destruction d’espèces protégées le tribunal a jugé que les motifs industriels exagérés invoqués par le carrier ne justifient en rien une autorisation exceptionnelle de dérogation à la préservation de la biodiversité.

Nous sommes soulagé.e.s de cette décision courageuse et libératrice !
Le carrier compte faire appel mais nous ne lâcherons rien.
Cette victoire ne doit pas se faire sur le dos des salarié.e.s, l’employeur a la responsabilité de redéployer les emplois.
Le village a payé un lourd tribut à Delmonico-Dorel, il serait tout à son honneur de partir dans la dignité en remerciant les piraillon.ne.s de l’avoir enrichi durant plusieurs générations !

Nous remercions tous les soutiens que nous avons pu avoir depuis ces nombreuses années qui nous ont permis de rester déterminé.e.s.

Le collectif contre l’extension de la carrière.

Publié dans General | Commentaires fermés sur MARS 2022 VICTOIRE !!! FIN DE CARRIERE !

Jeudi 3 février 2022 à LYON

Cette date marquera peut-être un grand tournant dans notre lutte !
Pour résumer un peu l’audience au tribunal administratif de ce matin ;
La rapporteuse publique demande l’annulation de l’arrêté de janvier 2020 autorisant l’extension de la carrière, argumentant sur le réseau routier inadapté au passage des camions, l’impossibilité de valider l’autorisation de destruction de 42 espèces menacées, l’inacceptabilité sociale du projet, bref beaucoup de nuisances dues à la carrière sont reconnues et nous sommes ENFIN entendues.
Par la suite, les plaidoiries vont se succéder, sans amener de nouveaux éléments, mais nous soulignons le travail méthodique et soigneux des avocates du collectif, du PNR du Pilat et de la municipalité.
La défense de la préfecture, elle, parut bien fragile et plutôt résignée ; sans réelle proposition pour la suite, si ce n’est la remise en l’état du site.
L’avocat du carrier ne brilla pas par ses arguments, s’étonnant du nombre d’espèces animales (alors que le recensement a été fait par un bureau d’étude nommé par le carrier), évoquant un projet économique majeur, lapsus trop équivoque pour que nous ne le relevions pas !!! Nommant la carrière comme une carrière de report, de second choix.
Nous étions nombreux et nombreuses a assister à l’audience et osons croire à un vrai changement pour l’avenir !
Nous vous écrivons depuis l’enthousiasme, l’espoir, dans l’attente de la délibération de ce jugement, nous savons bien que rien n’est encore gagné, car l’histoire nous a montré bien des fois que la situation ne va pas toujours dans le sens de la justice, mais, là, à cet instant précis, nous avons vraiment envie d’y croire.
On ne lâche rien !
Rendez-vous dans un mois pour le résultat final !!!!

Publié dans General | Commentaires fermés sur Jeudi 3 février 2022 à LYON

La carrière de la discorde

Le Réveil du Pilat, le 28 janvier 2022

Publié dans General | Commentaires fermés sur La carrière de la discorde

Stop le massacre à la concasseuse !

Dans le Parc régional naturel du Pilat, la carrière de roches dures des « Gottes », de Saint-Julien-Molin-Molette reste une aberration écologique.

En 1973 la société DELMONICO DOREL en fait l’acquisition.

Depuis, les arrêtés d’extensions se sont succédés :
En 1983, 30 ans et 7ha, en 1988 on passe de 50 000 à 100 000 tonnes/an etc.

En 2005 il était acté qu’il s’agissait d’une ultime autorisation qui devait s’achever sur la remise en état du site en 2020.

Mais une nouvelle demande est formulée et accordée en 2020 pour 165 000 tonnes, et 28.2ha, presque 20 fois la superficie initiale et 30 ans de plus. L’exploitant a dévoilé à cette occasion, dans sa demande initiale, de nouvelles ambitions vers 500 000 tonnes/an, soit encore trois fois plus ?

Nous parlons à terme de l’équivalent de 38 terrains de foot de forêt ravagée dans un Parc Naturel.

Cela fait 49 ans que le village de St Julien-Molin-Molette contribue à l’enrichissement de cet industriel en sacrifiant sa sécurité ; avec un passage de camions incessant dans un réseau routier inadapté (jusqu’à 240 passages/jour; comptage du rapporteur publique), des explosions et un bruit insupportable pour les riverain.e.s (plusieurs plaintes en gendarmerie),sa santé avec un impact sur la ressource en eau, la présence de poussières contenant du radon, (son taux d’uranium 238 est élevé, [cf expertise CRIIRAD n17-61 et norme Euratom 2013/59]), les fissures dans les maisons, un paysage défigurer par l’appétit toujours plus grandissant de cette société, tout cela dans un parc naturel !!!!

A l’heure où nos dirigeants parlent de conscience écologique, d’arrêter l’artificialisation des sols, comment se fait-il que la préfecture de la Loire autorise encore une extension de 30 ans et la destruction de 43 espèces menacées ?

Cette carrière n’a pas d’intérêt général, ni économique (hormis pour le carrier) et nous osons l’espérer, ni politique, comme l’indique le résultat de l’enquête publique de décembre 2017 qui avait donné un avis défavorable au PIG (projet d’intérêt général). Les granulats extraits n’ont aucune spécificité.

Les conditions demandées au carrier conditionnant cette extension dans l’arrêté de janvier 2020 ne sont pas respectées ; aucune étude de faisabilité d’une déviation n’a été proposée dans le délai de deux ans, imparti et il parait de toute façon irresponsable de proposer de goudronner des surfaces agricoles en expropriant des paysans pour le seul intérêt du carrier.

De plus comment expliquer que les intérêts financiers priment sur le bien-être et la santé des villageois et villageoises ainsi que sur la survie d’espèces animales déjà en danger !

C’est bien la question que pose le tribunal administratif, et nous nourrissons l’espoir que la raison l’emporte.

En parlant de pollution et d’écologie, la SRC (schéma régional des carrières renouvelé en décembre 2021) stipule que l’exploitation doit être dimensionnée à des besoins locaux, dans un rayon de 25 km maximum. Pour Saint-Julien-Molin-Molette aucune infrastructure locale ne justifie une telle exploitation. (Par ailleurs, Delmonico-Dorel possède 12 autres carrières)

L’inadéquation entre l’exploitation et les réels besoins de ce territoire – avec une prise en compte de l’environnement au sens large – semblait encore toléré par l’Etat, mais le vent tourne !

Dans ce monde rendu fragile par les actions lourdes de conséquences des industriels, la préservation de la biodiversité ne peut plus être balayée par les seuls intérêts économiques des entreprises privées.

En mars 2020 le Parc naturel régional du Pilat, l’association « Bien vivre », des habitant.e.s du village et la municipalité de Saint-Julien-Molin-Molette, ont engagé une procédure contre l’arrêté préfectoral de janvier 2020 autorisant une extension de la carrière pour 30 ans.

Ce jeudi 3 février 2022 à 9h à Lyon (au 184 rue Duguesclin) le tribunal administratif va statuer sur la validité de ce dernier arrêté qui présenterait de nombreuses irrégularités.

Nous vous invitons à nous rejoindre devant le tribunal avec vos thermos, vos slogans, et votre espoir !

Pour plus de renseignement : https://stopcarriere.noblogs.org/

 

Publié dans General | Commentaires fermés sur Stop le massacre à la concasseuse !

D.D. creuse notre tombe, le Préfet nous enterre !

Retour en images sur l’action du 15 janvier :

Un reportage photos : ici

Les images de France3, TL7 et Le Progrès : Dossier Revue de Presse ici

COMMUNIQUE:

Ce mercredi 15 janvier 2020 à St-Julien-Molin-Molette les habitant.e.s et membres du Collectif contre l’extension de la carrière avons mis en scène l’enterrement du village.

Cette action se voulait une réponse symbolique à l’arrêté préfectoral publié le 04 janvier 2020 qui valide un funeste projet destructeur.

Celui-ci autorise l’industriel Delmonico-Dorel à étendre son exploitation sur 10ha, augmenter son tonnage, bref, continuer le saccage écologique du site des Gottes pour encore 30 ans !!!

Le Préfet en dépassant l’avis de la population se rend coupable non seulement d’un déni de démocratie mais aussi d’un lamentable sacrifice au profit d’une entreprise privée.

Nous nous sommes donc réunies devant la mairie pour commencer la cérémonie, après une brève prise de parole, nous sommes monté.e.s nombreu.x.ses (80 personnes environ) jusqu’à la carrière pour y déposer un cercueil lourd de notre écœurement sur le son du glas et du requiem de Mozart.

L’illusion était parfaite et l’ambiance émouvante.

La ballade s’est déroulée dans le calme avec une excellente gestion de la circulation et l’absence des camions-bennes de DD., chose à laquelle nous pourrions nous habituer… (mais peut-être organiserons-nous des promenades à thème plus souvent).

Le cortège a pris fin dans une ambiance chaleureuse et joyeuse autour de boissons chaudes, de gaufres, de rires, mais aussi de rêves et l’envie furieuse de les réaliser car cette cérémonie ne signe pas la fin de la lutte bien au contraire, loin d’être éplorées, nous sommes déterminées !

On ne lâche rien ; on continue ; 30 ans s’il le faut !!!

 

Publié dans General | Commentaires fermés sur D.D. creuse notre tombe, le Préfet nous enterre !

AVIS DE DÉCÈS

Bonjour,

Suite à l’annonce de la Préfecture, le Collectif contre l’extension de
la carrière, l’association Bien-Vivre, la municipalité et le Parc
Naturel Régional du Pilat, ont la tristesse de vous faire part du décès
de  Molin-Molette Julien en date du 4 janvier 2020.

Vous êtes très chaleureusement conviés à la cérémonie d’enterrement de Julien ce mercredi 15 à 9h30 place de la mairie.

Le village remercie toutes les personnes qui prendront part à sa peine.
Tenue funèbre conseillée, condoléances sur registre, pas de fleurs. Dons  possibles à la fondation Radon de lutte pour le cancer.

Publié dans General | Commentaires fermés sur AVIS DE DÉCÈS

COMMUNIQUE DE PRESSE

C’est à l’occasion de la traditionnelle cérémonie des vœux du maire dimanche 5 janvier, que la population Piraillonne apprend que le tant attendu « arrêté préfectoral d’autorisation environnemental » a été déposé en mairie le samedi 4 janvier. Ouf, c’était juste le dernier jour avant la date limite …

La nouvelle décennie commence bien ! Ce document de 48 pages (sans les annexes) en dit long sur l’avenir du village pour les 30 prochaines années. Cette fois c’est sûr, les générations futures vont nous détester !

Une douzaine de pages (p13-26) nous explique comment Delmonico-Dorel va procéder pour produire légalement des nuisances sonores, vibrations ainsi que des pollutions atmosphériques et aquatiques, le tout sous le couvert de « contrôles certifiés » mais comme d’habitude entièrement maitrisés par l’entreprise (au moins 1 fois/an). Et une fois de plus aucune allusion à la radioactivité et au radon. Probablement un petit oubli des autorités ! Bref, ce n’est pas très sérieux tout ça …

La question d’une déviation routière est rapidement évoquée en quelques lignes (p30). Car dorénavant, comment transporter les 2500 tonnes de matériaux extraits par jour (p29) par la route D8 ? Aujourd’hui, personne n’a encore trouvé de solution géniale pour éviter la traversée du village. Toutefois l’État laisse encore 2 ans à l’industriel pour présenter une étude réaliste et faisable. Ce fameux projet alternatif, capable d’apaiser la vie du village et financé par les collectivités et donc les contribuables, doit voir le jour avant 2023 (et sinon quoi ? On arrête tout ?). Et quel paysan·ne du village acceptera de sacrifier ses terres agricoles pour une autoroute « privée » de 250 camions-bennes par jour ?

Enfin, il faut bien 7 pages pour nous convaincre de comment détruire, dans de bonnes conditions, 43 espèces animales protégées (p32) et 4 autres pages pour prévoir les compensations de 9,9 ha de forêt détruits. Après tout, qu’importent l’effondrement de la biodiversité et la consommation excessive des espaces naturels !

Dans le Parc naturel régional du Pilat, les ‘années 20’ vont bel et bien commencer par un écocide d’intérêt général ! L’extractivisme n’est pourtant plus une solution d’avenir, priorité au recyclage.

Aujourd’hui, le Collectif condamne cette décision autoritaire et rétrograde du Préfet et mettra en œuvre tous les moyens pour stopper ce projet destructeur.

On ne lâchera rien et la lutte continuera … encore 30 ans s’il le faut !

Publié dans General | Commentaires fermés sur COMMUNIQUE DE PRESSE

Et aller !! on en prend pour 30 ans …

Ben voilà c’est fait … merci Evence !

L’arrêté préfectoral est arrivé hier à la mairie (samedi 4 janvier). Il
fait une bonne cinquantaine de pages, parait-il.
C’est le maire qui nous l’annonce dans son ultime discours lors de la
traditionnelle cérémonie des vœux du maire.
Il évoque aussi une compensation financière, de la part de DD, de l’ordre de
15000€/an. Pour le maire il est toujours question d’une déviation pour contourner le
village.

L’arrêté (la 1ere partie seulement) est disponible : ici

Publié dans General | Commentaires fermés sur Et aller !! on en prend pour 30 ans …

Sondage du journal « Le Progrès »

Visible sur le site web de notre journal local. Petit sondage d’opinion publique :

Toutefois il faut bien reconnaître que la question n’est pas très très engageante …

Publié dans General | Commentaires fermés sur Sondage du journal « Le Progrès »