Le Préfet s’enfonce (mais Delmonico fonce)

Mardi 17 juillet, à 9h, le Préfet avait pris rendez-vous avec le collectif. Un comité d’accueil toujours aussi déterminé était présent devant la mairie, en dépit de la pression policière et politique. Pression qui a atteint son comble quand un camion de la carrière a menacé le cortège. Un acte qui en dit long sur le sentiment d’impunité et l’arrogance du carrier et de certains de ses employés : l’entreprise Delmonico-Dorel ne se contente pas de défoncer la montagne et le village, ses camions foncent désormais sur les habitant-es ! Aperçu en ‘live’ de cette matinée pas comme les autres, où on a frôlé la catastrophe à Saint Ju-Mol-Mol, en commençant par la fin. A ne pas manquer l’enregistrement sonore de l’intervention face au Préfet :

10h15 : retour au calme, le cortège redescend vers la place du village.

10h00 : complètement délirant ! Surexcité par la scène de blocage, un des chauffeurs fonce délibérément sur la foule.

La banderole est arrachée. Une barricade de poubelles s’improvise, les manifestant-es sont déterminé-es et résistent aux agressions des employés de DD.

9h30 : plus de flics à l’horizon. Une manif spontanée d’environ 30 personnes décide de remonter l’avenue de Colombier en direction de la carrière, occupant la route tout en laissant passer les quelques voitures.

9h20 : le Préfet sort de la mairie sous un concert de maracas énervés et les huées des manifestant-es. Ironie du sort, au milieu de cette pagaille de flicaille, sa voiture est bloquée par le passage d’un camion de la carrière.

9h00 : devant la mairie, on compte désormais une soixantaine de manifestant-es.

La réunion commence en présence du maire, du Préfet et de deux officiels. Le Préfet ne peut quasiment pas en placer une. Le texte en deux actes, performé et repris en chœur par la délégation, cloue le bec de « Maître Richard » et coupe court à sa contre-argumentation foireuse (bande-son disponible ici, à écouter à volume max) :

8h45 : le Préfet arrive en voiture banalisée. Un gradé, qui cherche en vain le chef de la manif, propose à la délégation de 20 personnes (maximum autorisé par la préf) de rejoindre la salle du conseil municipal.

8h30 : au bruit des maracas (bouteilles plastok et graviers de DD), le rassemblement s’installe devant la mairie face aux flics et déploie une banderole : « On se battra jusqu’au bout ! ».

8h00 : un imposant dispositif d’une trentaine de gendarmes est déjà en place dans le village et autour de la mairie. Des RG et des flics en civil se promènent dans les faubourgs. Le PSIG (Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie), avec une maître-chien, est en embuscade dans la petite ruelle près de la sortie de secours de la mairie. Peut-être faudra-t-il exfiltré le Préfet Richard… ? Des contrôles routiers, avec vérifications d’identité, tests salivaires et leçon de morale pro-carrière à la clé, démarrent aux entrées du village. Ambiance répression façon Macron…

7h00 : c’est jour de marché. Les camions de DD circulent comme d’habitude. Pour la venue du Préfet, les premiers gendarmes se sont installés au carrefour de la Poste.

Posted in General | Commentaires fermés sur Le Préfet s’enfonce (mais Delmonico fonce)

Retours sur une matinée de blocage

A Saint Julien-Molin-Molette le mercredi 27 juin, une centaine de personnes se sont réunies afin d’occuper la rue principale et empêcher le passage des camions allant et venant de la toute proche Carrière Delmonico Dorel.
Suite à la déclaration d’Intérêt Général de l’extension de la carrière sur 7 hectares et ce pendant 30 ans, le 11 juin dernier, les opposant.es restent mobilisé.es .
Cette action à l’appel du Collectif des habitant.es et riverain.es a encore une fois démontré la créativité et la détermination de la population piraillonne gravement touchée par cette décision.
Grâce à cette mobilisation le village a pu respirer une journée. En effet aucune rotation de la société Delmonico-Dorel n’a pu être effectuée, contrairement au flux de camions que nous supportons quotidiennement.
Alors que 7 hectares de forêt supplémentaires pourront être défrichés,
  – alors que la réhabilitation du site pour 2020 n’est pas commencée,
  – alors que le PLU voté par la municipalité de Saint Julien a été attaqué en justice par le Groupe Delmonico Dorel (la plainte ayant été retirée lorsque le préfet a publié son arrêté),
  – alors que la menace du démantèlement de la vie économique et associative piraillonne s’accélère,
le bras de fer continue sur tous les fronts, au tribunal administratif et dans la rue.
Le préfet de la Loire viendra rencontrer les opposant.es le 17 juillet à 9h. Cette entrevue sera à nouveau l’occasion de démontrer notre engagement pour la vie de notre village et ainsi renforcer notre argumentaire en vue de la dernière procédure administrative : Installations Classées pour la Protection de l’Environnement ( ICPE) qui imposera une troisième enquête publique courant 2019.
Les membres du collectif augmentent en nombre et sont déterminé.es à se battre jusqu’au bout pour obtenir la fermeture du site en 2020.

Plus de photos ici et des vidéos dans la revue de presse.

Posted in General | Commentaires fermés sur Retours sur une matinée de blocage

Quand c’est NON, c’est NON !!!


Nous comptons sur vous. Il est capital de montrer que nous sommes nombreu.ses à refuser cette décision. Notre présence c’est notre force ! Merci de partager l’info.

Posted in General | Commentaires fermés sur Quand c’est NON, c’est NON !!!

VOTRE CARRIÈRE, NOTRE ENFER

Suite à l’annonce de l’extension de la carrière de St Julien-Molin-Molette par le préfet de la Loire, une petite vingtaine de personnes du collectif des habitant.es et riverain.es se sont mobilisées pour aller perturber la venue du préfet à Veauche pour le Trophée des Jeunes Entrepreneurs. Après avoir déployé une banderole et distribué une centaine de tracts, il a été possible d’interpeller le préfet à son arrivée. Son discours aussi vide qu’un JT de Jean-Pierre Pernaut n’a pas endormi notre volonté de continuer le combat par tous les moyens pour mettre fin à l’exploitation de la carrière.

Tract distribué à l’entrée :

VOTRE CARRIÈRE, NOTRE ENFER

Le 11 juin 2018, Evence Richard, Préfet de la Loire, signe un arrêté qui affirme que la carrière Delmonico-Dorel de St Julien Molin Molette est un projet d’intérêt général et autorise ainsi une nouvelle extension.

Cette décision est prise au mépris :

  • du refus du conseil municipal,
  • de l’avis défavorable de la dernière Enquête Publique,
  • du refus des habitant.es du village,

Le 12 juin, une délégation du collectif en lutte contre l’extension de la carrière à souhaité interpeller le Préfet en s’invitant à la remise des Trophées des Jeunes Entrepreneurs qui se tient à Veauche.

Pendant que des jeunes entrepreneurs sont récompensés ici, à l’autre bout du département, une entreprise tentaculaire, Delmonico-Dorel, écrase l’économie d’un village. Quand une holding s’étend quelle place reste-t-il aux initiatives qui développent des projets agricoles, touristiques ou associatifs ? Nous interrogeons donc l’entreprenariat et ses objectifs si il est pensé sans prise en compte des populations et sans participation au développement local.

Ici à St Julien, on comprend clairement que l’Etat, sourd aux revendications de la population locale, soutient les intérêts privés d’un grand groupe au détriment du bien commun.

Evence Richard ne pourra plus s’étonner qu’une certaine forme de colère grandie dans le village.

A l’appel du Collectif en lutte, une réunion publique se tiendra le 13 juin à 20h dans la salle du conseil municipal pour décider de la suite à donner à ce mouvement.
Nous restons plus que jamais determiné.es à défendre cette montagne et ce village contre une industrie lourde destructrice.

On ne lâchera rien !

 

Posted in General | Commentaires fermés sur VOTRE CARRIÈRE, NOTRE ENFER

Communiqué de la Préfecture :

Posted in General | Commentaires fermés sur Communiqué de la Préfecture :

On parle de St Julien dans CQFD !

Journal mensuel de critique et d’expérimentations sociales
http://cqfd-journal.org

cliquer ici pour lire l’article.

Posted in General | Commentaires fermés sur On parle de St Julien dans CQFD !

Solidarité avec la ZAD

Ce soir, nous nous sommes rassemblé·e·s devant la mairie de Saint-Julien-Molin-Molette (42), pour soutenir la lutte actuelle menée sur la ZAD contre les expulsions. Voici un texte rédigé par plusieurs d’entre nous aujourd’hui, en soutien à la ZAD… et une photo de notre rassemblement ! Courage à vous ! Soyez fort·e·s ! Bisous, kiss, love et révolte !!

Des habitant·e·s de Saint-Julien-Molin-Molette, membres ou non du collectif des habitant·e·s et riverain·e·s contre l’extension de la carrière de Saint-Julien-Molin-Molette

Avec l’annulation du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes en janvier 2018, la
grande lutte démarrée il y a plus de 40 ans a pris un air de victoire élevant les forces
résistantes au summum de la joie.
Mais rien n’est jamais gagné, la lutte continue et pas des moindres : celle pour le respect
des vies, des usages, des créations, des productions, des constructions collectives et
coopératives. L’ordre capitaliste moribond et sa grande armée de mauvais hommes
bleus ne me protègent de rien et servent encore une fois leur monde de barbelés, de
frontières et d’accaparement des richesses.

Face aux violences de l’état français, je soutiens la résistance.

Je me sens violentée par l’attitude adoptée par les forces de l’ordre en toute impunité,
même si je ne suis pas sur place.

Je me sens solidaire des occupant·e·s de la Zone à Défendre qui luttent de façon concrète
pour l’émergence d’un autre monde.

Je souhaite que les expérimentations menées depuis une dizaine d’années à Notre-
Dame-des-Landes puissent continuer, tant au niveau de la création d’un autre type
d’organisation collective que celle que nous propose la pseudo-démocratie dans laquelle
nous survivons, qu’au niveau de la pensée d’un autre modèle économique et écologique.

Je suis en résistance contre ce monde marchand qui souhaite nous gouverner par la loi
du plus fort.

Je lutte pour la construction d’un autre monde où l’argent et l’intérêt privé ne dicteront
plus leur loi ; un monde dans lequel l’exploitation industrielle des ressources naturelles,
comme celle de la carrière de pierres du village dans lequel j’habite, Saint-Julien-Molin-
Molette, n’existera plus ; un monde dans lequel nous pourrons choisir nos modes
d’organisation collective, sans que toute tentative d’action soit immédiatement annihilée
par un pouvoir en place, corrompu aux intérêts des puissants.

Je dénonce les violences policières et ses interventions massives et couteuses.
Ce n’est pas en mon nom que le gouvernement agit mais c’est avec l’argent commun
pourtant qu’il agresse, frappe, détruit, enferme.

Agression envers des personnes qui ne demandent rien d’autre qu’un bout de terre.

« Rétablir un état de droit », qu’ils disent… Mais droit de quoi ? De qui ? Pas les miens,
pas ceux que je défends, pas ceux en lesquels je crois. Pas en mon nom !!

Les cent NON

Posted in General | Commentaires fermés sur Solidarité avec la ZAD

Retours sur le Carnaval

Communiqué des organisateurs-trices du Grand Carnaval de l’Inutile
du 24 février À Saint-Étienne :

Cette manifestation, à l’appel du collectif de Saint Julien-Molin-Molette contre l’extension de la carrière et d’habitant-es et opposant-es stéphanois-es à l’A45, a réuni plus de 400 personnes dans les rues du centre ville de la métropole. Ce joyeux défilé, très familial et inter-générationnel, a été bariolé, festif et animé.

En effet, cette première édition du Carnaval a voulu mettre à l’honneur différents collectifs de luttes avec leurs chars, tous aussi imaginatifs que spectaculaires, escortés par des cortèges de personnages féeriques transformés par la magie du déguisement. Toutes et tous ont dénoncé avec dérision et détermination les mascarades à l’œuvre derrière chaque Grand
Projet Inutile et Imposé par l’État au service des intérêts de groupes privés.

Des soutiens aux occupant-es de Bure contre la poubelle nucléaire (expulsé-es 2 jours avant), des personnes venus de Roybon luttant contre un projet de Center-Parcs, des réfractaires aux compteurs Linky, des stéphanois-es et membres du collectif paysan contre l’A45, le groupe féministe sampianes ont rendu ce cortèges riche et déterminé. Place
Chavanelle, après des prises de parole, le traditionnel feu de joie est attendu, où chacun-e a pu apporter son ‘Inutile’ à détruire par les flammes. Au milieu de ce brasier un char et le cercueil de l’A45. Les cendres de ce projet du passé et dépassé sont restées sur les pavés.

Plus qu’un simple jour de fête, le succès de cet événement a enraciné la résistance face aux projets inutiles et à leurs mondes immondes. Au-delà des cailloux du Pilat et des gravillons du bitume, les raisons ne manquent pas pour organiser des instants riches en rencontres et
contestations : les injonctions à la mobilité, le design attractif, l’économie comme religion, le mépris de l’existant… L’A45 n’est pas le dernier projet nuisible que nous enterrerons, l’extension voulue par Delmonico-Dorel ne se fera pas !

Nous sommes nombreux-ses, à Sainté et dans la Loire, à défendre un territoire vivant et accueillant. Nous portons une autre vision urbaine, rurale et humaine, faite de solidarités et d’imaginations.

(Prise de son, photos et vidéos dans les rubriques Auto-média et Revue de presse.)

Posted in General | Commentaires fermés sur Retours sur le Carnaval

Avis du Conseil Municipal

Le mardi 20 fev, le conseil municipal de St Julien-Molin-Molette, par vote à bulletin secret, émet un AVIS DÉFAVORABLE (10 voix contre, 3 voix pour et 2 abstentions) à la déclaration d’intérêt général du projet d’extension de la carrière.

L’intégralité du compte rendu du conseil municipal est disponible ici.

Nous attendons la réaction du Préfet.

Posted in General | Commentaires fermés sur Avis du Conseil Municipal

Manif. le 24 février à St Étienne

MANIFESTATION

Télécharger la version à imprimer : ici

Nous vous invitons, partout où vous êtes, à vous joindre au Carnaval Inutile ‘Béton va Béton’ à Saint-Étienne le 24 février 2018. Rendez vous à 14h à la Chambre de Commerce et d’Industrie (57 cours Fauriel).

A Saint-Étienne et alentours, nous sommes nombreu.ses à lutter contre le projet d’autoroute A45 et/ou d’extension de carrière de Saint-Julien-Mollin-Molette à quelques dizaines de kilomètres dans le Pilat.
Le projet d’agrandissement de la carrière menace la vie du village tout proche, afin de vendre pierres et remblais qui serviraient notamment à la construction de l’A45. L’A45 – autoroute parallèle à l’A47 – se situerait en montagne avec 4 tunnels, 11 viaducs et détruirait faune,
flore, terres agricoles, en plus de lacérer le territoire et d’apporter son lot de nuisances.

Récemment, l’A45, a pris un petit coup de plomb dans l’aile par un rapport d’enquête du Conseil d’Orientation des Infrastructures. Le COI, créé par la ministre des Transports, juge l’autoroute « non prioritaire », sans pour autant l’abandonner. La décision reste donc au bon vouloir du gouvernement, comme pour l’extension de la carrière de Saint Julien Molin-Molette. En effet, malgré une enquête publique émettant des avis défavorables sur l’agrandissement de la carrière de l’entreprise Delmonico, le verdict est entre les mains du préfet de la Loire qui peut autoriser son expansion en la qualifiant « d’intérêt général ».

Ces projets ne sont pas à séparer des logiques qui les engendrent : vendre et sacrifier nos moindres parcelles de vie au profit d’entreprises et/ou de centres de décisions inatteignables.
Qu’elles soient petites ou grandes, il n’y a pas seulement des « zones à défendre ». Il existe aussi de multiples points où se cristallisent des lignes de fracture : des capteurs Linky créant et collectant des données de nos consommations électriques afin nous gérer et nous vendre, des normes genrées qui limitent notre liberté à disposer de nos corps et de nos vies comme on l’entend, des prisons qui veulent toujours plus et mieux nous enfermer, des panneaux  publicitaires qui envahissent nos imaginaires; la liste pourrait être longue.

Comme cela pouvait se faire par le passé, le Carnaval Inutile ‘Béton va Béton’ proposera  d’inverser les rôles le temps d’une journée (ou plus!) : personnes hors-cadre, issue de partout et nulle-part feront leur fête aux puissant.es et les tourneront en dérision, à l’aide de chars et
d’animations.

Individu.e ou collectif, nous vous invitons donc à venir déguisé.e ; et plus encore si le cœur vous en dit : d’amener une maquette / structure / chariot à l’image de votre projet inutile à détruire.

Ce sera avec malice et plaisir que nous frétilleront ensemble à Saint-Etienne, comme un vent ludique de joyeuse folie !

https://stopcarriere.noblogs.org/
http://nona45.fr/

Posted in General | Commentaires fermés sur Manif. le 24 février à St Étienne